mardi 19 avril 2016

Black Lies d'Alessandra Torre


Date de sortie : 7 Avril 2016
Pages : 418
Maison d'édition : http://www.hugoetcie.fr/
Genre : Romance New Adult





Je m'appelle Layana Fairmont...et j'aime deux hommes. 

Brant, qui a fait fortune dans les nouvelles technologies dès son vingtième anniversaire. Cela fait trois ans que nous sortons ensemble. Il m'a demandée en mariage quatre fois. J'ai refusé quatre fois. 

Lee, qui est jardinier quand il n'est pas occupé à courir les femmes aux foyers. Il sait se servir de ses mains, de sa bouche et de son corps. Cela fait deux ans que je ne peux pas me passer de lui, je ne suis pas même pas certaine qu'il en soit conscient. 

Allez-y, jugez-moi ! Vous ne pouvez pas imaginer les conséquences que cette situation entraîne. Et si vous pensez avoir déjà lu ce genre d'histoire, croyez-moi, vous vous trompez !
Si vous pensez avoir déjà entendu cette histoire, croyez-moi - ce n'est pas le cas.


Alessandra Torre est une auteure Américaine qui compte une dizaine de livres dont plusieurs classés numéro un. Black Lies est le seul traduit en Français à ce jour et espérons pas le seul.

Je vais tenter de rédiger une brève chronique qui se résumera principalement sur mon ressenti au début de ma lecture et progressivement, les autres émotions que j'ai ressenti.
Car trop en dire ça serait révéler la trame de l'histoire et c'est justement le point fort du récit.

Commençons par le début.
Le prologue : nous découvrons une femme qui épie un couple en train de se disputer et se séparer. Cette femme est très fier de son coup et nous découvrons que c'est son amant. Nous lisons ces phrases qu'elle sort en pensée : 

J'aime deux hommes. Je couche avec deux hommes. Si vous croyez avoir déjà lu une histoire comme la mienne, vous vous trompez.

Première réaction : dégueulasse mais ... cette phrase de fin de prologue m'a captivé.

Là le livre se regroupe en trois parties.
Donc commence l'histoire de Layana qu'on suit pendant huit ans jusqu'au dénouement final.
.Layana est une femme issue d'un milieu aisé où tout est déjà organisé pour son avenir. Mais cela n'est pas ce qu'elle veut, elle va donc expérimenter ses propres choix pour finalement revenir au milieu qu'elle est issue.

Elle fait alors la rencontre de Brant, un milliardaire à la réputation sulfureuse et secrète.
Ce qu'ils pensaient être un coup du soir va se transformer en relation amoureuse.
Malgré les avertissements des proches de Brant pour cesser cette relation, Layana ne se laissera pas intimider.

Jusqu'à la découverte de ce terrible secret que tout le monde avait tenté de l'a préserver.
A ce moment là, on ne sait pas encore ce qu'est ce fameux secret, hmm hmm c'est exaltant, on veut découvrir le mot de la fin.
Deuxième réaction : frustration

Et là Leyana a le besoin de prendre un amant, Lee, un homme opposé à leurs milieux.
Une relation revendicatrice va naître entre les deux, la jalousie va s'installer. Une relation qui va durer deux ans. 
Je dois dire que j'ai plus aimé Lee à Brant, certainement dû à son côté plus enflammé, plus caractériel et son milieu banal.

Ne pouvant pas choisir entre ses deux hommes, Layana décide de mettre cartes sur tables et d'avouer à Brant ce qu'elle a découvert sur lui. Et là...
Troisième réaction : renversant, rocambolesque, époustouflant (oui une réaction n'était pas suffisante).
Je suis bien resté dix minutes à remonter le fil de l'histoire, à réamboîter les pièces du puzzle.

J'ai envie de m'exprimer sur un sentiment morose que j'ai ressenti vers la fin mais ça serait trop en dire donc je dirais juste que ma quatrième réaction a été : émouvant.


Ne vous arrêtez surtout pas au début, il vaut vraiment coup d'être lu et apprécié pour sa trame qui ne laisse aucune suspicion quand à la révélation. Cela a changé mon ressenti sur les personnages, particulièrement Layana et toute l'histoire en général.
Une belle découverte en tout cas.

3 commentaires:

  1. J'avais vue le résume qui m'avais bien intrigue mais la ta chronique ma juste donner super envie dz le découvrir. Bonne journée

    RépondreSupprimer